Conseils aux Etudiants en STAPS (avec Olivier Bolliet)

Pensez a laisser un commentaire, je vous offre gratuitement un cycle de 4 semaines d'haltérophilie par mail suite à votre premier commentaire.

conseils aux étudiants en STAPS

Voyons d’abord les 3 conseils aux étudiants en STAPS d’Olivier Bolliet

Étant étudiant en STAPS (Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives), le préparateur physique Olivier Bolliet m’a proposé de compléter son dernier article destiné aux étudiants . Vous pouvez retrouver tous ses articles, ainsi que sa biographie sur son excellent site . Dans l’article que je vais vous recopier, puis compléter, il donne 3 conseils aux étudiants en STAPS .

Voici son article:

« En enseignant maintenant depuis une douzaine d’années dans les universités et les BP musculation j’ai observé de nombreux étudiants voulant être préparateurs physiques. Certaines attitudes, certains comportements ne devraient plus exister. Je vais tâcher de partager avec vous tout cela. Si certains étudiants se retrouvent dans mes descriptions qu’ils ne se sentent pas visés personnellement car ça n’est pas le but de mon article, je ne pense à personne en particulier. Ce billet de blog n’est que mon avis et il ne doit pas causer de la peine seulement encourager certaines pratiques. N’oublions pas que le métier de préparateur physique est extrêmement difficile car il y a TRÈS peu d’élus. Alors mettez les chances de votre côté !

1- si vous ne devez garder qu’une seule matière à étudier (dans l’absolu il ne faut pas évidemment), il faut garder l’anatomie. C’est la seule science qui a un transfert aussi direct avec le terrain (musculation, réathlétisation) et qui vous permet de communiquer correctement avec le staff médical (kiné, médecin, ostéo). Bien sûr étudier assidûment les autres matières elles vous donneront une culture générale utile par la suite pour des cas précis.

2- entraînez-vous bon sang ! Vous avez une vingtaine d’années et vous voulez préparer des athlètes et n’avez jamais suivi un entraînement assidu de la force. Il y a quelque chose qui sonne faux vous ne trouvez pas ? Pour citer mon collègue Coach Marcerou “Pratique ce que tu prêches”. Après rien ne vous oblige à ressembler à un culturiste de compétition et rien ne vous oblige à vous focaliser sur la force. Choisissez une qualité physique que vous aimez et entraînez-vous dans celle-ci. Faites un programme de “découverte” sur les autres qualités physiques pour avoir vécu sur vous-même le développement de toutes les qualités physiques. Vous allez avoir un profil du genre spécialiste de la force (c’est un exemple) mais avec une connaissance suffisante des autres aspects de l’entraînement (ici l’endurance) pour ne pas donner à des débutants dans l’endurance 3 séries de 10 fois 30/30 à 105% de VMA lors de la séance 1.

3- soyez dynamiques en cours. Je préfère 100 fois une promotion qui pose pleins de questions mais qui est un peu indisciplinée plutôt qu’une promo de silencieux. Le dynamisme est ce qu’il faudra donner dans vos séances quand vous serez un professionnel, ça n’est donc pas incohérent d’être un étudiant dynamique !  »

Mon point de vue en tant qu’étudiant:

Tous les conseils d’Olivier sont très bon,  et il me parait indispensable de s’entrainer et de maitriser un minimum la musculation, l’haltérophilie, et les bases de l’athlétisme . Personnellement, je pense que le CrossFit est un très bon moyen de toucher à tout pour vivre le développement de toutes les qualités physiques nécessaires en préparation physique . Mais effectivement, rien ne vous empêche de vous spécialiser dans une qualité physique, à condition d’avoir vécu au moins une fois le développement de chaque qualité .

Si je devais rajouter un seul conseil, ce serait de se former en dehors des cours. Nous apprenons beaucoup de choses en cours, notamment dans les sciences comme l’anatomie ou la physiologie . Mais il y a beaucoup d’autres choses à apprendre, que ce soit dans les livres, sur internet, ou à la rencontre de préparateurs physiques et d’entraineurs . Par exemples, les stages sont très riches d’enseignement .
Je pense que nous avons des choses à apprendre de tout le monde, et il est intéressant de s’intéresser à un maximum de chose: les différentes méthodes d’entrainements, les nouvelles études …

J’essaye de lire un maximum de livre pour enrichir mes connaissances . Cela m’aide directement dans mes études, puisque parfois, je revois en cours des choses que je connaissais déjà . Mais surtout, ça me permet d’aller plus loin et d’en apprendre toujours plus. C’est d’autant plus important dans un domaine comme la préparation physique qui évolue constamment.
Enfin, il ne faut pas seulement apprendre de nouvelles connaissances, il faut les mettre en application . La théorie c’est très bien, et c’est même indispensable, mais il est nécessaire de pratiquer pour se faire un avis objectif de ce que l’on apprend .

 

4 réflexions au sujet de « Conseils aux Etudiants en STAPS (avec Olivier Bolliet) »

  1. J’en rajouterai un de conseil, en plus je suis directement visé par ce conseil: apprendre l’anglais pour pouvoir lire des études scientifiques, des méthodes de travail du monde entier, car en bon français chauvin je dois désormais rattraper mon retard en Anglais pour pouvoir être « à la page »

  2. J’ajouterais, être soit même coaché ! car on a besoin d’être tiré vers le haut pour a son tour tirer les autres vers le haut.

  3. Tout à fais d’accord avec vous deux !

    Comme toi Greg, je ne suis pas forcément un fan de l’anglais de base . Mais j’essaye de lire un peu d’anglais tous les jours, soit des articles car il y a beaucoup de choses intéressantes sur les blogs anglais, comme T-Nation, soit des livres . En ce moment je lis « Becoming a Supple Leopard » de Kelly Starrett donc j’ai de quoi faire avec plus de 900 pages .

    ElMaki, ton conseil est très pertinent, surtout que ce n’est pas forcément la première chose à laquelle on pense !

    Merci à vous deux !

  4. Maki a raison mais dans ce monde le coach qui est coaché peut paraître pour quelqu’un d’incompétent parce qu’il n’est pas capable de se faire une planification pour lui.

    Personnellement, je pense qu’il est toujours bon de tester ce que les autres proposent afin de s’ouvrir à différentes méthodes, connaissances, expériences…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce blog est dofollow !