Les dangers de la position assise (et comment y remédier)

Pensez a laisser un commentaire, je vous offre gratuitement un cycle de 4 semaines d'haltérophilie par mail suite à votre premier commentaire.

Les dangers de la position assise

Attention ! Le confort peut être dangereux !

De nos jours, nous passons de plus en plus de temps assis et il y a fort à parier que vous l’êtes au moment où vous lisez cet article.  Seulement, cette position est loin d’être naturelle. En effet, pendant des milliers d’années, l’Homme passait la majorité de son temps debout, à bouger, et depuis quelques années, il reste de plus en plus longtemps assis. Aujourd’hui, l’Homme (dans les sociétés développées comme en France), passe environs 9h assis par jours ! Contre combien de temps à faire du sport ?
Je vais donc vous exposer les différents risques de cette position mais nous verrons également comment y remédier.

 

Les dangers de la position assise 

Voici donc une liste (non exhaustive) des dangers de la position assise :

  • Une perte de mobilité de l’articulation de la hanche à long terme
  • Un relâchement de la sangle abdominale, notamment du muscle transverse, ce qui se traduit par un ventre bombé (adieu les tablettes de chocolats !)
  • Une diminution de la courbure lombaire de notre colonne, ce qui augmente la pression des disques intervertébraux. Cela provoque des douleurs aux lombaires.
  • Une inhibition des grands fessiers qui créé une sorte d’amnésie. Cela se caractérise par une diminution des performances sportives ainsi qu’un risque accru de blessures au dos car l’extension de la hanche est alors utilisée par les muscles paravertébraux.
    Pour savoir si vos fessiers sont amnésiques, faites le test suivant. Vos fessiers doivent être très durs après 2-3 secondes de contraction.

  • Affaiblissement des muscles de la ceinture scapulaire et raccourcissement des muscles du cou, les pectoraux et les biceps dû à un affaissement des épaules et de la tête en avant.
  • Faible dépense énergétique, ce qui a des conséquences néfastes sur notre métabolisme et rend gras (vous brulez très peu de calories en étant assis).
  • L’activité électrique des muscles de vos jambes s’arrête, vos mollets se raccourcissent entrainant une modification du schéma moteur de la marche
  • 40% de risques en plus de mourir dans les 15 prochaines années. En effet, Une étude du Medical Billing and Coding explique que rester assis  plus de 6 heures par jour augmente d’environ 40% le risque de décès dans les 15 ans par rapport à quelqu’un qui reste assis moins de 3 heures par jour.

J’espère vous avoir convaincu. Maintenant, c’est bien beau d’annoncer ça mais il faut bien des solutions pour y remédier. Alors que faire ? La meilleure chose que je puisse vous conseiller est d’acheter et de pratiquer Un corps sans douleur de Christophe Carrio. Je vais quand même vous proposer d’autres solutions pour ceux qui ne veulent pas dépenser de l’argent pour leur santé et pour ceux qui veulent coupler mes informations et celles d’un corps sans douleur (dont certaines se rejoignent).

Voici les solutions que je propose :

  • Ne restez pas assis plus de 30 minutes dans la même position. Même si on entend souvent qu’il est mieux de rester assis le dos droit, aucune position assise n’est fondamentalement bonne. Ce qu’il faut savoir c’est que c’est le maintien statique (donc en contraction isométrique) prolongé qui est mauvais.
  • Levez-vous toutes les 30 minutes ou toutes les heures, faites quelques pas et quelques mobilisations articulaires (il y a quelques circuits spécialement conçus pour  pallier à la position assise dans Un corps sans douleur et certains prennent moins d’une minute). Vous pouvez utiliser cette routine par exemple :

 

  • Massez toutes les heures (avec une balle de tennis ou un bâton de massage), la région du cou et des épaules. Si possible, massez également vos fessiers une ou deux fois (ou plus) dans la journée.
  • Effectuez l’agile 8 ou le Limber 11 de Joe DeFranco (voir cet article) les jours où vous restez assis plus de 3h.
  • Bougez ! Plus vous restez assis, plus vous devrez passer du temps à bouger et à faire du sport. Faites du sport 1h par jour, prenez les escaliers plutôt que l’ascenseur, allez au travail en vélo ou ne garez pas votre voiture le plus près possible lorsque vous faites vos courses.
  • La solution ultime : rester debout !
    Vous pouvez par exemple utiliser une table haute réglable, ou encore un meuble (ou n’importe quoi à votre hauteur) afin de pouvoir travailler sur un bureau tout en étant debout.
 

6 réflexions au sujet de « Les dangers de la position assise (et comment y remédier) »

  1. De très bons conseils dans cet article !

    Dans mon cas j’utilise à la fois un bureau classique avec des chaises différentes (chaise normale, tabouret, chaise ergonomique) et un bureau debout, et j’alterne les différentes positions tout au long de la journée.

  2. Ce sont des choses que nous voyons en fac de sport (actuellement en master), et pourtant, les profs nous font des cours de 3h30, et cela 2 fois par jours… Ils nous parlent des bénéfices de l’activité physique en nous asseyant pendant des heures.

    Difficile à comprendre.

  3. Bonjour
    Avant tout merci pour ces conseils .
    Dans mon cas , le souci est que je passe plus de 10 heures par jour au volant , étant chauffeur de grande remise .
    Ma question est, comment faire pour éviter le relâchement abdominal ?
    Est ce que le port d’une ceinture abdominale pourrait m’aider à y remédier ?
    eh oui pas toujours évident de faire ma séance d’abdo hebdomadaire ,

  4. Bonjour,

    Alors pour la ceinture abdominale je n’en vois pas l’intérêt, au contraire cela « remplacerait » les muscles de la ceinture abdominale qui travailleraient donc encore moins.

    La meilleure chose à faire est d’appliquer au maximum les conseils de cet article pendant les pauses.

    Il est également possible de travailler le muscle transverse en conduisant tout simplement en rentrant son ventre pendant une dizaine de secondes tout en expirant l’air. A faire quand on y pense dans la journée, je suis conscient que ce n’est pas forcément évident d’y penser pendant qu’on conduit !

    J’espère t’avoir aidé !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce blog est dofollow !